Histoire de la vinification
en Géorgie

En décembre 2013 l’UNESCO a approprié le statut de patrimoine culturel mondial non matériel à la plus ancienne technologie de vinification géorgienne qui a déjà 8 000 ans. Il y a plusieurs décennies à Kvemo Kartli au sud de Tbilissi, dans le champ de Marneuli que plusieurs pépins de raisin dont l’âge est de 6000 ans avant JC ont été trouvés dans les ruines de l’ancienne colonie

Selon les caractéristiques morphologiques et ampélographiques, ils appartiennent au cépage cultivé Vitis Vinifera Sativa. Depuis lors, la culture de la viticulture et de la vinification de la Géorgie n’a pas cessé. Elle n’a cessé de se développer et en même temps a préservé la nature et les traditions anciennes qui la caractérisaient probablement il y a des milliers d’années. C’est pourquoi la Géorgie est considérée comme un pays de 8 000 cultures. C’est un pays où dans une vase, le précurseur de Qvevri, le vin a été fabriqué à l’époque néolithique. Le fait le plus important est que le mot “vin” dans les langues européennes a une racine qui selon les linguistes vient de la “Guinée” géorgienne: Vinum, Wine, Vin, Wein, Wine, etc.

Livre des records Guinness déclare le vin géorgien comme le plus vieux vin du monde. “Avant cette découverte, le plus ancien vin chimiquement identifié de Hajji Firuz Tepe (Iran) remontait à environ 5400–5000 avant JC. Ces nouvelles découvertes datent d’environ 600 à 1 000 ans plus tôt et indiquent que la vinification et peut-être la viticulture étaient déjà en Géorgie il y a environ 8 000 ans“. Des chercheurs français, israéliens, italiens et canadiens ont récemment trouvé des résidus de vin sur tessons de poterie sur deux sites géorgiens datant de 6 000 av. JC. Les pots de poterie ont été découverts dans deux villages néolithiques, appelés Gadachrili Gora et Shulaveris Gora à environ 50 km au sud de Tbilissi, la capitale de la Géorgie

Menu
Live